Méditons un peu …

Méditons un peu …Nan mais franchement quelle aventure !

Tu le sais peut-être, si on se connaît un peu depuis un moment, j’adore me poser dans la journée pour faire le vide dans ma tête, éviter la sur-chauffe.Oui, je m’arrête plusieurs fois par jour de courir pour méditer.
On pourra en parler en détail si ça t’intéresse, mais le but est d’effectuer une espèce de « reset » du cerveau. Histoire d’avoir les idées plus claires et d’être plus performant.
Tu as peut-être déjà partagé avec moi un de ces moments d’évasion comme lors des championnats du Monde de la pizza éthique 2016, à Bruxelles, où nous nous sommes accordé un break collectif. Tu en faisais partie ? C’était formidable !

Alors, je te dis ça parce qu’hier j’ai vécu un truc franchement bizarre lors d’une méditation collective. Bon, je ne vais pas te la faire longue, mais y a plusieurs méthodes pour te relaxer. Ici, les yeux fermés, il s’agissait de s’imaginer sur son lit de mort. Tu « regardes » autour de toi et tu aperçois les individu-e-s venus te voir. Ce qu’ils ou elles vont te dire, tu te concentres sur les messages positifs.
Ce que cela a produit chez moi fût une véritable et profonde révélation : qu’est-ce que je peux faire pour aider davantage les autres ? Qu’est-ce que je dois absolument changer en moi pour devenir la « meilleure version de moi-même » ?Et surtout comment repousser au plus tard ce moment ?Et surtout comment repousser au plus tard ce moment ?

Alors, je pourrai épiloguer longtemps sur ce moment de vie, mais j’ai surtout envie de te parler de la rencontre de cette semaine avec un de mes élèves : Juan.
Là encore je vais la faire courte.Juan est un jeune patron, il se consacre au développement d’une restauration dite « nomade ». Il a choisi un mode de distribution en accord avec ses valeurs éthiques et utilise un « triporteur » pour aller vers ses clients.Juan m’a honoré lorsqu’il a choisi mon institut pour franchir une étape supplémentaire dans son parcours d’entrepreneur. Durant deux semaines nous avons abordé tout un tas de sujets : la panification, la cuisine, le véganisme, le management, le marketing. Ce qu’il venait chercher chez moi n’était pas précis. La maitrise du levain naturel, mais pas que ça.

Je crois fermement à la loi d’attraction, je t’en ai déjà parlé dans une de mes dernières vidéos :

Eh bien, figures toi que lors du dernier jour de la formation, Juan a trouvé ce qu’il était venu chercher : Un concept aligné !Tout était déjà en lui : le talent, la culture (Juan est colombien), l’histoire des Maya, les « Arepas », le produit. Tout ! Voilà pourquoi encore une fois, et comme à chaque fois, j’ai été honoré qu’un élève me choisisse pour ouvrir des portes de son succès. Voilà pourquoi j’ai été sous le choc de ma méditation d’hier. Je suis un influenceur, c’est ce que je m’autorise à être et à intensifier !

Je t’envoie plein de belles énergies !